fbpx
JE COSMETIQUE

Utilisez vous des huiles minérales dans vos cosmétiques ? 

Je vous propose d’en savoir plus sur ces huiles pétrochimiques. 

Qu’apportent elles à notre peau? Devons nous les éviter ?

Vous comprendrez aussi pourquoi nous avons toujours les lèvres sèches !

Qu’est ce qu’une huile Minérale?

L’huile est dite « minérale » si elle est issue du traitement physico-chimique d’un minerai.

En clair, les huiles minérales sont des ingrédients purement synthétiques, issus d’un processus de distillation et de raffinage de combustibles fossiles : le pétrole brut, la houille ou certains schistes bitumineux.

Ces huiles sont omniprésentes dans nos cosmétiques ! crèmes, soins capillaires, maquillages,…

 

Mais pourquoi ?

Car elles ont des avantages pour l’industrie cosmétique qui expliquent son utilisation intensive.

C’est une huile stable.

 Contrairement à une huile végétale qui est sensible à l’oxydation, l’huile minérale ne rancit jamais, puisqu’elle est inerte et ne contient pas d’acides gras ni de vitamines. Elle permet ainsi l’élaboration de produits très stables à l’oxydation, sans avoir recours à des antioxydants. Elle apporte une facilité de formulation

C’est une huile très peu chère.

L’huile minérale est la moins chère de tous les corps gras, étant souvent issue des déchets de l’industrie pétrolière. A titre de comparaison, une huile végétale basique, même non bio, même raffinée, coûte environ 10 fois plus cher à l’achat.

C’est une huile occlusive.

Elle permet d’isoler la peau ou le cheveu de l’air et de l’humidité. Elle est donc hydratante par effet indirect, puisqu’elle va permettre d’empêcher l’évaporation de l’eau.  elles forment un film à la surface de la peau et limitent ainsi la déshydratation.

 

… Et les inconvénients alors!

Justement cette propriété très occlusive qui permet d’hydrater artificiellement la peau a des effets pervers.

Les huiles minérales n’apportent aucun élément nutritif à la peau (acides gras essentiels, vitamines, antioxydants, …) qui lui permettrait de mieux fonctionner, notamment de mieux auto-réguler son hydratation.

La peau est ainsi dépendante de l’application d’une crème à base de ce type d’huiles pour maintenir une sensation d’hydratation.

En isolant la peau, l’huile minérale perturbe l’écoulement naturel du sébum et l’oxygénation de la peau.

De plus, en formant une couche occlusive de gras sur la peau,

les huiles minérales ont tendance à boucher les pores de celle-ci. 

Elles favorisent donc la survenue de comédons et boutons…

Ceci est très vrai dans les produits de maquillage du teint où elle cause souvent des boutons, mais aussi dans les produits capillaires, qui en contact du cuir chevelu vont causer des folliculites et contrecarrer l’écoulement du sébum sur les longueurs, d’où une sécheresse accrue des cheveux malgré un apport conséquent de gras via ces pommades à l’huile minérale.

Attention, Cet effet occlusif extrême peut être recherché dans certains produits spécifiques (eczémas, psoriasis chroniques) pour empêcher toute évaporation de l’eau venant des couches profondes du derme, et donc de maintenir la peau hydratée. Dans ce cas votre médecin vous prescrira ces produits.

Mais il n’a absolument aucune raison d’être ni intérêt dans des produits courants, dans du maquillage ou des produits capillaires, si ce n’est un intérêt financier pour le fabricant.

L’huile minérale n’est pas biocompatible (assimilable par la peau).

C’est un ingrédient “inerte” (non actif chimiquement) qui a l’avantage de ne pas générer d’allergies, mais qui peut être parfois irritante.

Ces huiles ne procurent aucun bénéfice à notre peau. Si ce n’est juste de donner l’impression qu’elle est hydratée. 

En réalité, elles créent un film occlusif sur la peau qui va limiter ses pertes naturelles en eau et la garder artificiellement hydratée. 

Même si on a la sensation d’une peau plus douce, cette hydratation est très superficielle et non durable. 

Dès lors qu’on arrête l’application d’une crème à base d’huiles minérales, la peau se déshydrate à nouveau à son rythme habituel, sans aucune amélioration.

Vous avez surement déjà constaté ce phénomène de façon flagrante avec les baumes à lèvres. Vous ressentez une sensation de confort au moment de l’application mais 30 minutes plus tard, les lèvres sont toujours aussi sèches et on continue ainsi toute la journée….

Et bien, vous savez à quoi cela est dû ?

A un pourcentage trop élevé d’huile minérale dans la formule! Et oui. En effet, la trop grande quantité d’huiles forme un film très occlusif à la surface de la peau si bien que cette dernière ne peut plus constituer tranquillement son film protecteur. Sans parler qu’elles n’apportent pas de nutrition à cette zone du visage qui en a besoin

Plus on en met, plus on a besoin d’en mettre ! Un cercle vicieux !

L’explication simple est que les lèvres (qui ne secrètent pas de sébum) ne vont sûrement pas pouvoir se réhydrater sous ce “film” occlusif. Elles vont donc rester sèches sous le baume ou le rouge à lèvres.

Aussi la peau des lèvres qui ne va pas absorber l’huile minérale, va au contraire la rejeter, la considérant comme un corps étranger. 

 

Des risques?

Selon les connaissances scientifiques actuelles, aucun risque pour la santé ne semble avoir été mis en évidence pour les consommateurs qui appliquent sur leur peau des produits cosmétiques contenant ces huiles minérales. De fait, il n’y a eu jusqu’à présent aucune déclaration d’effet sur la santé des composants d’huiles minérales contenus dans les produits cosmétiques, alors même qu’ils sont utilisés depuis de nombreuses années et souvent quotidiennement.

Il y a tout de même une problématique pour l’exposition orale

Cela concerne bien évidement les produits pour les lèvres mais aussi les crèmes pour le buste destinées aux jeunes mamans, or les huiles minérales sont souvent présentes dans ce type de produits

Quand on sait qu’une femme ingère plusieurs kilos de rouge à lèvres (ou de baume lèvre) tout au long de sa vie,

cela peut devenir un problème…

Leur ingestion peut s’avérer problématique pour la santé, d’autant qu’elles ont la faculté de s’accumuler dans certains organes (notamment dans le foie, les ganglions lymphatiques et la rate). Le risque paraît limité, un produit cosmétique n’étant pas destiné a priori à être mangé.…

Une mise en garde a ainsi été lancée par l’Office fédéral de la santé publique suisse aux femmes allaitantes, ces substances pouvant être transmises alors au bébé par contact buccal direct

Cosmetics Europe, l’association européenne de l’industrie cosmétique, a établi une dose journalière acceptable (DJA) et le BFR estime que les produits pour les lèvres ingérées contribuent pour moins de 10 % de la valeur de la DJA. L’avis du BfR est que, si les recommandations de Cosmetics Europe sont suivies, aucun effet sur la santé n’est attendu via la voie orale. A vous de juger !

Et enfin

 

C’est un ingrédient non-écologique.

Les huiles et cires minérales sont évidemment fortement polluantes pour l’environnement comme tous les dérivés du pétrole. 
Elles ont un impact environnemental important, depuis leur méthode d’extraction jusqu’à leur rejet dans la nature.

N’étant pas biodégradable, un produit à base d’huile minérale une fois rincé se retrouve dans l’océan ou les nappes phréatiques… De plus c’est une matière dite « fossile », qui une fois extraite ne se renouvelle jamais,la même problématique que le pétrole en fait!

Comment les éviter?

Maintenant vous devez vouloir savoir comment les identifier dans nos cosmétiques et comment les éviter ?

La bonne nouvelle est que les huiles minérales sont exclues des produits bio car l’impact environnemental est très négatif . Donc achetez bio permet de les éviter

Sinon,

Vous pouvez les repérer sur la liste des ingrédients sous les noms :

  • Paraffinum Liquidum
  • Petrolatum
  • Cera Microcristallina
  • Ozokerite
  • Ceresin
  • Mineral oil

J’ai illustré cet article par des photos de produits contenants des huiles minérales.  Non pour les stigmatiser mais pour que vous ayez conscience de l’ampleur de la présence des huiles minérales dans nos cosmétiques.

.

Et si…

Et si vous regardiez la composition de vos crèmes, poudres compactes, vos fards à paupières, baumes lèvres ou rouges à lèvres de luxe.

Ces huiles à la qualité bas de gamme se retrouve très souvent aussi dans des produits dits « haut de gamme »

Pour rappel, plus il est dans les premières positions de la liste des ingrédients, plus sa quantité dans le produit est importante.

Courez dans votre salle de bain et dites-moi si vous utilisez des huiles minérales…

Tu veux connaitre la vrai valeur de ta crème?

et  ne pas etre comme 99% des personnes qui ne savent pas ce qu’elles s’étalent sur la peau ?

Alors, j’ai une bonne nouvelle pour toi, je vais t’apprendre à comprendre les étiquettes cosmétiques.

Pas de Panique, l’idée est d’apprendre pas à pas avec des articles simples et fun chaque semaine.

Pour bien commencer, je t’offre un décryptage de ta crème ou ton sérum, comme tu veux.

Prête?

en langage cool et facile!

En complément

Des produits sans huiles minérales!

12+ soin ciblé

pour atténuer les petits boutons

29€

3+ soin capillaire

les cheveux adorent , les poux détestent

24€

30+ soin ciblé

pour prévenir des signes de l’age

32€

Atelier sticks à lèvres

comprend 3 sticks sur mesure

45+ soin ciblé

pour limiter les taches

32€

Atelier rituel complet

comprend une mousse nettoyante, une crème sur mesure et un soin ciblé