fbpx
JE COSMETIQUE

Fuyez le BHT !

Trois lettres capitales dans la liste des ingrédients cosmétiques. Pas très parlant non ?  Pourtant ce produit est toxiquement inquiétant et on le trouve dans nos cosmétiques.

Je vous dis pourquoi

Qu’est ce que le BHT?

BHT signifie Butyl hydroxytoluène. C’est un antioxydant synthétique très utilisé en cosmétique conventionnelle.

Le BHT est un ingrédient synthétique qui n’existent pas à l’état naturel. Il est utilisé pour éviter le rancissement des corps gras.

Que lui reproche-t-on ?

 

Allergisants
Il est d’abord réputé être doté d’un potentiel sensibilisant, pouvant être responsable d’allergies.

Perturbateur endocrinien
Certaines études scientifiques suggèrent que de fortes doses de BHT pourraient simuler l’œstrogène, hormone sexuelle féminine, ainsi qu’empêcher l’expression des hormones sexuelles masculines, ce qui entraînerait des effets néfastes en matière de reproduction.

Métabolisé
Plusieurs études ont montré que cet antioxydant est absorbé et métabolisé, c’est-à-dire transformé par les organismes vivants, et ainsi induire des dysfonctionnements et des perturbations au niveau de différents organes, animaux ou humains.

Persistant
Après absorption, seuls 50 % du BHT seraient éliminés par voie urinaire. Le BHT peut ainsi s’accumuler dans l’organisme jusqu’à deux semaines après une seule mise en contact… alors qu’une application cosmétique est le plus souvent journalière, reconstituant ainsi quotidiennement le “stock” à l’intérieur des organes.

Toxiques pour le foie, les reins, les poumons…
Il est prouvé qu’une exposition, à long terme et à fortes doses, au BHT, est toxique pour les animaux de laboratoire. Ses effets sont alors nocifs à plusieurs niveaux : modifications du système immunitaire et de la formule sanguine avec notamment une perturbation de la coagulation du sang, hypertrophie du foie, atteinte de la glande thyroïde et des reins, modifications biochimiques des poumons…

Très peu biodégradables, ils s’avèrent tout aussi persistants dans l’environnement.

Cancérogènes ?
Si le BHT ne serait pas directement cancérogène, il pourrait favoriser le développement de tumeurs déjà existantes.

Côté alimentaire, il figure sur la liste des additifs autorisés, vous pouvez le repérer sous l’appellation E321 

Quelle est l’alternative ?

Le plus incroyable c’est que la cosmétique n’est pourtant pas en manque d’antioxydants alternatifs : on en répertorie plus de 800, certains d’origine synthétique, d’autres d’origine naturelle. La vitamine E est la plus connue.

Pourquoi alors let BHT est encore présent dans les cosmétiques conventionnels ? Parce qu’il est peu coûteux, qu’il a également l’avantage de résister aux hautes températures qui peuvent être nécessaires à la fabrication des cosmétiques, contrairement à certains antioxydants naturels.

Comment l’éviter?

En cosmétique, on les trouve plus particulièrement dans les formulations contenant des corps gras insaturés.

 Le BHT est présent dans de nombreuses catégories de produits, allant des sticks et baumes pour les lèvres aux soins du visage (crèmes, contours des yeux, masques, sérums huileux…) en passant par certains savons (notamment les « savons sans savon » ou « surgras »), le maquillage (fonds de teint, rouges à lèvres, mascaras, poudres et blushes…), les gels et crèmes de rasage, les laits hydratants, les déodorants, les huiles corporelles, les démaquillants, certains gels lavants (notamment les « surgras ») ou produits dépilatoires…

Les chartes des cosmétiques naturelles et bio interdisent les antioxydants synthétiques et donc le BHT. Privilégiez des produits cosmétiques bio qui n’en contiennent pas, tout simplement ! 

Vous savez désormais l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur le BHT

 

Et si…

Et si vous preniez l’habitude de lire la liste des ingrédients pour éviter les ingrédients que ne vous veulent pas du bien!!

Pensez aussi à utiliser une application! Cliquez ici pour en savoir plus